27/06/2016

Faire du trekking dans le désert du Maroc

dunesdeserts.jpg1.jpg

Vivre l'expérience ultime du Maghreb vous attend, quand vous vous lancez dans un trekking dans le désert du Maroc. Le Maroc vous offre toutefois plusieurs options de voyage notamment le 4x4, la randonnée ou la visite à dos de dromadaires. La plupart des trekkings se font en petits groupes, vous pouvez donc en faire avec votre famille ou vos amis. Le mieux est de faire organiser son trekking par une agence de voyages spécialisée, cette dernière vous permettra d'optimiser votre séjour et de mieux profiter des atouts de la région désertique les propositions faites par Dunes Deserts vous émerveilleront. Vous pouvez choisir de vous faire accompagner par un guide qui vous montrera les endroits les plus envoûtants de la zone, et qui vous aidera aussi à gravir les épreuves que le trekking impose. Vous pouvez aussi vous faire accompagner par un cuisinier qui pourra vous préparer des petits plats lors de votre trekking.

Les circuits déserts couramment sollicités au Maroc

En général, les circuits ou les trekkings dans le désert au Maroc commencent dans la ville d'Ouarzazate qui est réputée pour les nombreux films qui y ont été organisés. C'est une ville aux décors de contes de fées. En vous déplaçant vers le sud, vous découvrirez la culture berbère dans toute sa splendeur, cela passe par les centaines de kasbahs que vous trouverez sur votre chemin ainsi que les citadelles bâties en pisé simple et qui sont parées de décorations typiquement berbères. Ce voyage vous donnera l'occasion de découvrir la casbah taourirt qui est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Vous pourrez aussi vous rendre à Agdz qui mène directement à la vallée du Drâa. La vallée du Drâa est une longue bande de verdure qui trace le chemin vers M'Hamid.

Quand votre trekking vous aura mené dans la vallée du Drâa, vous pourrez constater qu'elle est entourée de vieux villages fortifiés connus sous le nom de qsour. Encore appelée vallée des mille casbahs, la vallée du Dadès offre de belles images telles que la palmeraie de Nkob et Erfoud qui est connue comme étant la capitale des dattes. C'est une zone qui vous permettra aussi de découvrir Tinghir, ainsi que les gorges du Todra qui font 300 mètres de hauteur et qui sont impressionnantes à regarder. Tizzarouine et la vallée des roses ne vous laisseront pas indifférents, la vallée des roses vous permettra d'assister à un festival plein en odeurs. Lorsque les femmes font la récolte des pétales de rose dans la vallée, c'est l'occasion pour elles d'organiser un festival plein de danses, de chants, de nourriture. Les pétales recueillies servent à la fabrication de parfums et sont exportées à travers le monde à ces fins.

13:11 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

23/12/2014

La résidence en hôtel vous fait découvrir la richesse culinaire à Marrakech

hotel La-Sultana-Marrakech-.jpg

Le tourisme ne se limite pas seulement aux paysages, aux monuments, à l’histoire, aux métiers artistiques, etc. Il y a aussi un aspect qui entre en ligne de compte et qui est suffisamment important, pour que les touristes viennent au Maroc pour en profiter. Il s’agit de l’art culinaire. Les saveurs et les mets sont différents selon les pays et influencent l’ensemble de la culture. Les populations de l’Inde sont par exemple reconnues pour le curry. Dans la même optique, le Maroc a aussi ses particularités culinaires. En résidant dans un hôtel à Marrakech, vous aurez sûrement l’opportunité de déguster des plats qui ne laisseront pas vos papilles gustatives indifférentes. Des hotels comme la Sultana proposent des menus en accord avec la culture locale.

Quels plats vous feront plaisir au Maroc ?

la_sultana_marrakech1.jpgLa ville de Marrakech, encore connue sous le nom de cité ocre, est l’une des villes les plus visitées par les touristes qui vont au Maroc. La ville attire grâce à sa richesse atypique qui comprend, une culture très ancrée dans la tradition, des pratiques liées à la religion comme le ramadan et les autres fêtes religieuses, les parfums et même les couleurs. Résider dans un hôtel à Marrakech durant quelques mois, permet de découvrir toutes les facettes de cette richesse culturelle. L’art culinaire est une partie très importante de la culture marocaine. Même si les Marocains consomment des aliments essentiellement « halal » on retrouve au Maroc une grande variété de plats, tout aussi étonnants les uns que les autres. En règle générale, nous pouvons dire que la cuisine marocaine donne l’impression d’être chaude, et sensitive, en effet elle se base principalement sur les senteurs, qui sont nombreuses et plaisantes. Les mélanges et les saveurs sont tout autant nombreux. La cuisine marocaine est riche, elle apporte du réconfort et est aussi pleine de douceur.

la-sultana-marrakesh2.jpgDégustez un plat marocain dans un hôtel à Marrakech et vous constaterez que presque tous vos sens sont invités à faire le voyage avec vous : l’odorat, le toucher, la vue et bien sûr le goûter. Les plats sont si bien présentés qu’ils vous poussent à les déguster. La chance que les cuisiniers au Maroc ont, c’est que le pays leur offre de nombreuses épices, des fruits et légumes en quantité, de nombreux ingrédients qui font de leurs plats une fête des saveurs et des sensations. La plupart des épices et ingrédients nécessaires à la préparation de quelques plats phares au Maroc, comme le tajine, le couscous ou la pastilla au poulet, se retrouvent dans le souk le plus proche. On y retrouve des multitudes d’épices, de condiments et d’ingrédients. Pour la préparation des plats, de nombreuses variétés de viandes sont aussi disponibles. Vous pourrez vous-mêmes concocter des plats marocains savoureux. Parmi les ingrédients que l’on retrouve le plus, nous pouvons citer le poivre, l’eau de rose, le safran, les feuilles de menthe, l’huile d’olive, la viande grillée, etc. Des ingrédients qui donnent envie de vous mettre aux fourneaux.

10/12/2014

L’écotourisme au sein d’un hôtel de luxe et de charme à Marrakech

piscine le-clos-des-oliviers.jpg

Le secteur touristique est l’un des piliers de l’économie marocaine, le secteur rapporte des milliards de dirhams chaque année au territoire. Il est important de développer ce secteur, afin qu’il cadre plus avec les attentes du monde actuel, autant pour les touristes que pour les autorités et la planète. En effet, l’environnement et son état sont des préoccupations qui tiennent l’ensemble de la planète en émoi. Comment protéger l’environnement en résidant dans un hôtel de luxe et de charme à Marrakech comme le Clos des Oliviers ? C’est pour cette raison que les principes de l’écotourisme ont été mis en place. Pourtant peu de personnes savent ce que c’est l’écotourisme.

L’écotourisme au cœur des hôtels et Riad de Marrakech

le-clos-des-oliviers chambre.jpgRappelons que le tourisme à l’échelle mondiale contribue à 9% du PIB, représente 1 emploi sur 11 et comptabilise 6% des exportations dans le monde. Selon les chiffres de l’Office Mondial du Tourisme, en 2030 on comptera 1,8 milliard d’arrivées de touristes à l’échelle internationale par an. Pourtant, selon le PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement), le secteur n’est pas géré dans une optique « durable ». On se rend compte que le tourisme pourrait détruire les ressources naturelles, en détruisant la biodiversité, causant des pénuries d’eau, et en détruisant les terres, en plus des effets que nous connaissons tous, notamment le changement climatique et la pollution. Qu’en est-il dans les hôtels de luxe et de charme à Marrakech ? Toujours selon la même source, si le secteur du tourisme évolue de la même manière, à l’horizon 2050, on assistera à une augmentation de la consommation d’énergie à hauteur de 154%, une augmentation de la consommation d’eau à hauteur de 152%, une augmentation des émissions des gaz à effet de serre jusqu’à 131%, et un accroissement de l’évacuation des déchets solides à hauteur de 251%.

le-clos-des-oliviers Marrakech.jpgSi le secteur touristique continue son développement, l’environnement et les espèces sauvages seront de plus en plus sollicités. Si des mesures ne sont pas prises pour mieux gérer et protéger l’environnement et rendre le secteur plus vert, nous pourrons assister à la mise en danger de nombreuses espèces importantes. Pour en revenir à l’hôtel de luxe et de charme à Marrakech, selon le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, la nouvelle vision 2020 du Maroc vise à positionner le pays dans le top 20 des destinations touristiques préférées au monde. L’essentiel dans cet objectif étant de devenir un modèle de développement du tourisme durable en Méditerranée. Cette stratégie a pour mission d’optimiser les atouts naturels et culturels que le pays a à proposer, tout en les préservant, afin que leur exploitation soit positive sur les plans sociologiques et économiques aussi durables que possible pour les différents acteurs du secteur. Lahcen Haddad a même présenté à Marseille, le programme de développement du tourisme rural. Ce dernier a pour objectif de mettre en place une capacité litière d’environ 40 mille lits dans les régions rurales, pour un investissement de près de 2,8 milliards de dirhams. Ce programme pourra attirer près de 100 mille touristes dans les zones rurales du Maroc