23/12/2014

La résidence en hôtel vous fait découvrir la richesse culinaire à Marrakech

hotel La-Sultana-Marrakech-.jpg

Le tourisme ne se limite pas seulement aux paysages, aux monuments, à l’histoire, aux métiers artistiques, etc. Il y a aussi un aspect qui entre en ligne de compte et qui est suffisamment important, pour que les touristes viennent au Maroc pour en profiter. Il s’agit de l’art culinaire. Les saveurs et les mets sont différents selon les pays et influencent l’ensemble de la culture. Les populations de l’Inde sont par exemple reconnues pour le curry. Dans la même optique, le Maroc a aussi ses particularités culinaires. En résidant dans un hôtel à Marrakech, vous aurez sûrement l’opportunité de déguster des plats qui ne laisseront pas vos papilles gustatives indifférentes. Des hotels comme la Sultana proposent des menus en accord avec la culture locale.

Quels plats vous feront plaisir au Maroc ?

la_sultana_marrakech1.jpgLa ville de Marrakech, encore connue sous le nom de cité ocre, est l’une des villes les plus visitées par les touristes qui vont au Maroc. La ville attire grâce à sa richesse atypique qui comprend, une culture très ancrée dans la tradition, des pratiques liées à la religion comme le ramadan et les autres fêtes religieuses, les parfums et même les couleurs. Résider dans un hôtel à Marrakech durant quelques mois, permet de découvrir toutes les facettes de cette richesse culturelle. L’art culinaire est une partie très importante de la culture marocaine. Même si les Marocains consomment des aliments essentiellement « halal » on retrouve au Maroc une grande variété de plats, tout aussi étonnants les uns que les autres. En règle générale, nous pouvons dire que la cuisine marocaine donne l’impression d’être chaude, et sensitive, en effet elle se base principalement sur les senteurs, qui sont nombreuses et plaisantes. Les mélanges et les saveurs sont tout autant nombreux. La cuisine marocaine est riche, elle apporte du réconfort et est aussi pleine de douceur.

la-sultana-marrakesh2.jpgDégustez un plat marocain dans un hôtel à Marrakech et vous constaterez que presque tous vos sens sont invités à faire le voyage avec vous : l’odorat, le toucher, la vue et bien sûr le goûter. Les plats sont si bien présentés qu’ils vous poussent à les déguster. La chance que les cuisiniers au Maroc ont, c’est que le pays leur offre de nombreuses épices, des fruits et légumes en quantité, de nombreux ingrédients qui font de leurs plats une fête des saveurs et des sensations. La plupart des épices et ingrédients nécessaires à la préparation de quelques plats phares au Maroc, comme le tajine, le couscous ou la pastilla au poulet, se retrouvent dans le souk le plus proche. On y retrouve des multitudes d’épices, de condiments et d’ingrédients. Pour la préparation des plats, de nombreuses variétés de viandes sont aussi disponibles. Vous pourrez vous-mêmes concocter des plats marocains savoureux. Parmi les ingrédients que l’on retrouve le plus, nous pouvons citer le poivre, l’eau de rose, le safran, les feuilles de menthe, l’huile d’olive, la viande grillée, etc. Des ingrédients qui donnent envie de vous mettre aux fourneaux.

10/12/2014

L’écotourisme au sein d’un hôtel de luxe et de charme à Marrakech

piscine le-clos-des-oliviers.jpg

Le secteur touristique est l’un des piliers de l’économie marocaine, le secteur rapporte des milliards de dirhams chaque année au territoire. Il est important de développer ce secteur, afin qu’il cadre plus avec les attentes du monde actuel, autant pour les touristes que pour les autorités et la planète. En effet, l’environnement et son état sont des préoccupations qui tiennent l’ensemble de la planète en émoi. Comment protéger l’environnement en résidant dans un hôtel de luxe et de charme à Marrakech comme le Clos des Oliviers ? C’est pour cette raison que les principes de l’écotourisme ont été mis en place. Pourtant peu de personnes savent ce que c’est l’écotourisme.

L’écotourisme au cœur des hôtels et Riad de Marrakech

le-clos-des-oliviers chambre.jpgRappelons que le tourisme à l’échelle mondiale contribue à 9% du PIB, représente 1 emploi sur 11 et comptabilise 6% des exportations dans le monde. Selon les chiffres de l’Office Mondial du Tourisme, en 2030 on comptera 1,8 milliard d’arrivées de touristes à l’échelle internationale par an. Pourtant, selon le PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement), le secteur n’est pas géré dans une optique « durable ». On se rend compte que le tourisme pourrait détruire les ressources naturelles, en détruisant la biodiversité, causant des pénuries d’eau, et en détruisant les terres, en plus des effets que nous connaissons tous, notamment le changement climatique et la pollution. Qu’en est-il dans les hôtels de luxe et de charme à Marrakech ? Toujours selon la même source, si le secteur du tourisme évolue de la même manière, à l’horizon 2050, on assistera à une augmentation de la consommation d’énergie à hauteur de 154%, une augmentation de la consommation d’eau à hauteur de 152%, une augmentation des émissions des gaz à effet de serre jusqu’à 131%, et un accroissement de l’évacuation des déchets solides à hauteur de 251%.

le-clos-des-oliviers Marrakech.jpgSi le secteur touristique continue son développement, l’environnement et les espèces sauvages seront de plus en plus sollicités. Si des mesures ne sont pas prises pour mieux gérer et protéger l’environnement et rendre le secteur plus vert, nous pourrons assister à la mise en danger de nombreuses espèces importantes. Pour en revenir à l’hôtel de luxe et de charme à Marrakech, selon le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, la nouvelle vision 2020 du Maroc vise à positionner le pays dans le top 20 des destinations touristiques préférées au monde. L’essentiel dans cet objectif étant de devenir un modèle de développement du tourisme durable en Méditerranée. Cette stratégie a pour mission d’optimiser les atouts naturels et culturels que le pays a à proposer, tout en les préservant, afin que leur exploitation soit positive sur les plans sociologiques et économiques aussi durables que possible pour les différents acteurs du secteur. Lahcen Haddad a même présenté à Marseille, le programme de développement du tourisme rural. Ce dernier a pour objectif de mettre en place une capacité litière d’environ 40 mille lits dans les régions rurales, pour un investissement de près de 2,8 milliards de dirhams. Ce programme pourra attirer près de 100 mille touristes dans les zones rurales du Maroc

24/11/2014

Découvrez le programme plages propres en louant un riad à Marrakech

riad de charme a Marrakech 1.jpgLe tourisme est l’un des piliers majeurs de l’économie Marocaine, pourtant il s’avère que plus les touristes viennent au Maroc, plus l’environnement local est affecté. C’est vrai que les touristes viennent avec des fonds qui permettent de faire tourner l’économie locale et même de revaloriser le concept du riad à Marrakech. C’est un concept que vous pouvez redécouvrir en allant sur le site http://www.riad-alrimal.com/. Le tourisme permet aussi de pérenniser la culture traditionnelle Marocaine, la question essentielle qui se pose est de savoir comment faut-il s’y prendre pour préserver aussi l’environnement afin de léguer à vos enfants et petits-enfants un héritage digne de ce nom. Une seule solution vient répondre à cette préoccupation, c’est l’écotourisme. L’éco tourisme consiste à faire du tourisme en ayant conscience des risques que l’environnement peut courir et de limiter au maximum les facteurs provocateurs et nocifs pour l’environnement.

Le programme plages propres au secours des plages

chambre riad alrimal 2.jpgLa caravane de la voile pour l’environnement est un projet qui vise deux principaux objectifs : premièrement redonner vie à la voile sur les plages Marocaines et deuxièmement promouvoir la protection de l’environnement. De cette manière l’air que l’on respire dans les maisons d’hôte à Marrakech. Le projet a été mis sur pied par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, sous la supervision de Monsieur Hassan Taleb, avec le partenariat de la Fédération Royale Marocaine de la voile. Comme nous l’avons dit l’objectif premier de cette caravane est de permettre aux personnes qui en ont envie de s’adonner aux sports nautiques. Le projet met des atouts à la disposition des plages. Plusieurs plages ont été sélectionnées à travers le pays dont celles de Marrakech, Agadir, Essaouira et bien d’autres. Des dotations en matériel dont des bateaux et en personnel qualifié pour la sécurité et l’encadrement des touristes, ont été faites à ces plages afin de renforcer et soutenir l’activité nautique. Rappelons que pour l’été 2013 on a enregistré 23 000 personnes inscrites aux activités organisées par « plages propres ».

riad al rimal Marrakech.jpgAfin de mener à bien l’ensemble de sa mission qui ne s’arrête pas seulement au renforcement de la pratique des sports nautiques, le programme « plages propres » comme son nom l’indique a mis en place des manœuvres afin que le Maroc jouisse de plages plus saines. De cette manière, les touristes pourront quitter leur maison d’hôte à Marrakech et visiter les plages de la ville sans souci. Sous la houlette d’Hassan Taleb, le programme ne vise pas seulement à nettoyer les plages mais aussi à sensibiliser la population sur l’environnement et l’importance de le protéger, cela passera par des messages éducatifs que le personnel de la caravane se chargera de faire passer aux populations.